BACKGROUND

L'innovation, Notre Inspiration

L'innovation est ce qui fait l'identité de KEF. Et les résultats de cette innovation sont autant visibles... qu'audibles.

 

Raymond Cooke OBE était un amoureux de musique et un homme très pragmatique. Désireux de tester de nouveaux matériaux et de développer de nouvelles technologies pour créer des produits aux performances acoustiques d'un niveau supérieur, il fonda en 1961 sa propre entreprise, basée sur l'ingénierie de pointe. Une vision qui s'est révélée un succès, et continue de l'être aujourd'hui.

 

KEF a joué un rôle de précurseur dans l'industrie Hi-Fi britannique, en adoptant d'emblée une approche pionnière dans la conception d'enceintes. KEF a ainsi initié l’utilisation de matériaux synthétiques dans la fabrication des diaphragmes et des suspensions et a été la première entreprise à recourir à la conception assistée par ordinateur pour tester et réaliser ses enceintes.

 

Alors qu'elle entame sa sixième décennie d'existence, KEF continue de développer des produits haut de gamme et de premier plan au sein de son centre de R&D et d'ingénierie à Maidstone, dans le Kent. Grâce à la recherche ininterrompue d'innovations et à une gamme toujours plus riche de produits de pointe aux performances supérieures, KEF est parvenue à préserver sa réputation de premier choix auprès d'un public audiophile exigeant.

C'est dans l'innovation que KEF trouve ses racines et le fondement de tout ce qu'elle entreprend.
 

L'innovation est ce qui fait l'identité de KEF. Et les résultats de cette innovation sont autant visibles... qu'audibles.

 

Raymond Cooke OBE était un amoureux de musique et un homme très pragmatique. Désireux de tester de nouveaux matériaux et de développer de nouvelles technologies pour créer des produits aux performances acoustiques d'un niveau supérieur, il fonda en 1961 sa propre entreprise, basée sur l'ingénierie de pointe. Une vision qui s'est révélée un succès, et continue de l'être aujourd'hui.

 

KEF a joué un rôle de précurseur dans l'industrie Hi-Fi britannique, en adoptant d'emblée une approche pionnière dans la conception d'enceintes. KEF a ainsi initié l’utilisation de matériaux synthétiques dans la fabrication des diaphragmes et des suspensions et a été la première entreprise à recourir à la conception assistée par ordinateur pour tester et réaliser ses enceintes.

 

Alors qu'elle entame sa sixième décennie d'existence, KEF continue de développer des produits haut de gamme et de premier plan au sein de son centre de R&D et d'ingénierie à Maidstone, dans le Kent. Grâce à la recherche ininterrompue d'innovations et à une gamme toujours plus riche de produits de pointe aux performances supérieures, KEF est parvenue à préserver sa réputation de premier choix auprès d'un public audiophile exigeant.

C'est dans l'innovation que KEF trouve ses racines et le fondement de tout ce qu'elle entreprend. ​​​​​​​

OUR FOUNDER

Raymond Cooke OBE

Après avoir travaillé comme opérateur radio à la Royal Navy britannique, Raymond Cooke décrocha un diplôme en ingénierie électrique à l'université de Londres, avant de rejoindre le département de conception technique de la BBC. Il y fut confronté au travail avant-gardiste de développement d'enceintes d'un groupe d'ingénieurs talentueux, comptant dans ses rangs un certain Dudley Harwood et D.E.L. Shorter.

 

Après avoir travaillé cinq ans au sein de l'entreprise Wharfedale aux côtés de Gilbert Briggs, il décida de fonder sa propre entreprise en vue de développer des enceintes en s'appuyant sur les technologies les plus avancées en matière de matériaux. KEF connut un rapide succès, avec des produits tels que le moniteur K1 et l'enceinte d'étagère Celeste, et, fidèle au principe de recours à l'ingénierie de Cooke, conquit petit à petit une place de leader mondial sur le marché des enceintes. KEF devint réputée pour la qualité de ses transducteurs, utilisés dans une multitude de systèmes à travers le monde, et, par la suite, pour ses avancées significatives en techniques de mesure pour enceintes. Si des investissements considérables furent nécessaires pour atteindre ce niveau d'expertise, Raymond Cooke fit le pari judicieux que ceux-ci étaient nécessaires pour mener KEF sur la voie tracée par sa vision d'avenir.

 

Excellent communicateur, Cooke veilla à ce que tant ses ingénieurs que le personnel de marketing répondent à ses critères de qualité élevés. Son engagement pour l'industrie acoustique s'est notamment traduit par son soutien à l'Audio Engineering Society, qu'il présida en 1984 et dont il reçut la Silver Medal en 1993 pour sa contribution exceptionnelle aux méthodes de mesure de transducteurs. À une plus large échelle, son travail fut récompensé par l'octroi en 1979 du titre d'Officier de l'Empire britannique par Sa Majesté la reine Élisabeth II. Bien que Raymond Cooke nous quitta malheureusement en 1995, son héritage perdure à travers l'entreprise qu'il a fondée. Comme il le disait lui-même, en parlant de sa vision pour KEF : « J’étais déterminé à mettre en pratique les nombreuses possibilités que je voyais pour améliorer les haut-parleurs grâce à une ingénierie plus rigoureuse. »

Après avoir travaillé comme opérateur radio à la Royal Navy britannique, Raymond Cooke décrocha un diplôme en ingénierie électrique à l'université de Londres, avant de rejoindre le département de conception technique de la BBC. Il y fut confronté au travail avant-gardiste de développement d'enceintes d'un groupe d'ingénieurs talentueux, comptant dans ses rangs un certain Dudley Harwood et D.E.L. Shorter.

 

Après avoir travaillé cinq ans au sein de l'entreprise Wharfedale aux côtés de Gilbert Briggs, il décida de fonder sa propre entreprise en vue de développer des enceintes en s'appuyant sur les technologies les plus avancées en matière de matériaux. KEF connut un rapide succès, avec des produits tels que le moniteur K1 et l'enceinte d'étagère Celeste, et, fidèle au principe de recours à l'ingénierie de Cooke, conquit petit à petit une place de leader mondial sur le marché des enceintes. KEF devint réputée pour la qualité de ses transducteurs, utilisés dans une multitude de systèmes à travers le monde, et, par la suite, pour ses avancées significatives en techniques de mesure pour enceintes. Si des investissements considérables furent nécessaires pour atteindre ce niveau d'expertise, Raymond Cooke fit le pari judicieux que ceux-ci étaient nécessaires pour mener KEF sur la voie tracée par sa vision d'avenir.

 

Excellent communicateur, Cooke veilla à ce que tant ses ingénieurs que le personnel de marketing répondent à ses critères de qualité élevés. Son engagement pour l'industrie acoustique s'est notamment traduit par son soutien à l'Audio Engineering Society, qu'il présida en 1984 et dont il reçut la Silver Medal en 1993 pour sa contribution exceptionnelle aux méthodes de mesure de transducteurs. À une plus large échelle, son travail fut récompensé par l'octroi en 1979 du titre d'Officier de l'Empire britannique par Sa Majesté la reine Élisabeth II. Bien que Raymond Cooke nous quitta malheureusement en 1995, son héritage perdure à travers l'entreprise qu'il a fondée. Comme il le disait lui-même, en parlant de sa vision pour KEF : « J’étais déterminé à mettre en pratique les nombreuses possibilités que je voyais pour améliorer les haut-parleurs grâce à une ingénierie plus rigoureuse. »

CHARIOT (0 Des produits)